Le Réseau des CDCN

Le réseau de l'A-CDCN

Le réseau de l'Association des CDCN compte aujourd’hui 12 membres dont TOUKA DANSES CDCN Guyane depuis septembre 2015.   

Les CDCN ont pour mission, le développement artistique, la formation professionnelle et les actions éducatives culturelles.
L’implantation territoriale des Centres de Développement Chorégraphique résulte d’actions menées depuis plusieurs années par des professionnels de la danse, de l’action culturelle qui s’inscrit dans une dynamique de décentralisation du spectacle vivant, de la création artistique et de la formation professionnelle des danseurs.

Tout ceci participe à un maillage artistique et culturel absolument important en Europe et maintenant aussi en Guyane. Aux côtés des 19 centres chorégraphiques nationaux (CCN)  et du Centre National de la Danse (CND), les 11 CDC de France et le 1er de Guyane sont aujourd’hui reconnus comme des éléments essentiels qui structurent la scène chorégraphique en Europe, en France et en Guyane et plus largement grâce à celui-ci en Amérique du sud et dans la Caraïbe.

Les missions des CDCN

- le soutien à la création, à la recherche, le repérage et l’accompagnement des artistes émergents
- la diffusion de spectacles de danse en concertation avec les scènes et les théâtres présents sur leur territoire
- l’action culturelle et éducative, les relations avec les publics et les populations
- le développement de partenariats de proximité et d’une politique de réseau
- la formation et l’insertion des professionnels de la danse

L'État et les collectivités territoriales soutiennent les CDCN.

La production des CDCN

Chaque année, l’Association des CDCN soutient un/une chorégraphe pour la création, la production et la diffusion d’un spectacle : résidence de recherche et d’écriture, résidence technique (création lumières, scénographie, etc.), promotion auprès des médias et des réseaux professionnels, tournée dans les CDCN, et bien sûr apport financier.
Depuis 2005, les artistes qui ont bénéficié de ce dispositif sont : Julia Cima, Thomas Lebrun, Foofwa d’Imobilité (Suisse), David Wampach, collectif Peeping Tom (Belgique), Nelisiwe Xaba (Afrique du Sud), Hélène Iratchet, Radhouane El Meddeb (Tunisie), Pierre-Yohann Suc et Magali Pobel, Ambra Senatore (Italie), Emmanuel Eggermont, Danya Hammoud (Liban), Aude Lachaise, Marlene Monteiro Freitas (Cap-Vert).

Les projets partagés des CDCN

L'Association des CDCN mène des projets communs, dont la coproduction annuelle et la réalisation d’outils pédagogiques.

Les Centres de Développement Chorégraphique Nationaux

- La Manufacture - CDCN Bordeaux Nouvelle Aquitaine
- Art Danse CDCN Dijon Bourgogne Franche-Comté 
- La Briqueterie - CDCN du Val-de-Marne
- Uzès danse, CDC de l’Uzège, du Gard et du Languedoc-Roussillon
- La Place de la Danse CDCN Toulouse / Occitanie 
- Le Gymnase | CDC Roubaix | Hauts-de-France
- L'échangeur - CDCN Hauts-de-France
- CDCN Les Hivernales - Avignon - Vaucluse - Provence-Alpes-Côte d’Azur
- Le Pacifique | CDC Grenoble
- CDCN - Atelier de Paris - Carolyn Carlson
- Pôle-Sud CDCN / Strasbourg
- Touka Danses - CDCN Guyane

Le Soutien au CDC La Termitière, Ouagadougou, Burkina Faso

Créé en 2006 par Salia Sanou et Seydou Boro, avec le soutien de l'Etat du Burkina Faso et l'ambassade de France, le CDC La Termitière est un lieu dédié à la création, la recherche et la diffusion des oeuvres en particulier à travers le festival Dialogues de corps. Il soutien également la formation des danseurs et leur professionnalisation.